« Née à Epernay, Angélique passe ses premières années dans le bar de ses parents.
Autant de portraits et de tranches de vie de la France d’en bas, qui viendront peupler
ses sketches des années plus tard…
Elle commence par suivre les cours de Jean Périmony, et découvre, entre autres,
Dario Fo et Franca Rame, les auteurs qui lui donneront l’envie de mettre en forme des
textes engagés et drôles pour les interpréter sur scène.
Elle participe à de nombreuses scènes ouvertes parisiennes, où elle est repérée par le
producteur Gérard Sibelle (Label Sibelle) qui croit en son talent et lui fait rencontrer
Frédéric Pouhier, un auteur comique à succès.
Au printemps 2013, elle remporte le coup de coeur du public au festival d’humour «Les
40 ans des Blancs Manteaux» où elle s’y voit programmée tout l’été.
En 2015, suite à un AVC (un Accident Vraiment Con comme elle aime à le décrire),
Angélique revoit ses priorités. Elle veut faire rire, plus que jamais, mais souhaite une
relation plus forte, personnelle et généreuse avec son public. Elle prend le temps
d’écrire un spectacle sur ses racines et la difficulté à se construire quand on ne se
sent ni aimé, ni soutenu. C’est la naissance de La famille nuit gravement à la santé.
Pas de doute, il s’agit bien d’un spectacle d’humour. Mais au-delà, Angélique envoie à
son public un grand message d’espoir.
Attention, comme la Gitane, Angélique est sans filtre ! »
Facebook/angeliquelocquardofficiel