GIGI nous offre son nouveau seul en scène.

Après le magasin d’olives (Gigi culottée et dénoyautée et Noces de rouille), c’est un salon de coiffure que GIGI va ouvrir.

Le problème c’est qu’elle n’est pas coiffeuse. Elle pense qu’avec internet elle pourra trouver les recettes pour assurer sa formation. Le problème c’est qu’elle a peur de la souris et que les touches du clavier sont trop petites et surtout qu’il y en trop.

Sa seule chance de réussir c’est de se former sur le tas et le tas c’est ses clients.

Autant dire que ça va pas être triste, car la GIGI est habile de ses mains comme un cochon de la queue. Pour couronner le tout Jeannot, son mari, va lui concocter un soin miracle. On peut craindre le pire… Laquez-vous bien la tignasse avant de venir, ça va décoiffer !

P.S. : Les chauves pourront bénéficier d’un lustrage gratuit.